Eoin Colfer raconte sa passion pour H2G2

La vidéo

L'aventure continue avec le 6e volume écrit par Eoin Colfer







Encore une chose... chez Denoël Lunes d'Encre





A découvrir aussi chez
Gallimard Jeunesse
Les Vogons m'ont créé afin que je puisse, par cajolerie, vous ramener sur Terre avant que les Grébulons ne la détruisent... Dans cinq minutes virtuelles, cette salle disparaîtra et vous vous retrouverez sur Terre, face aux rayons tueurs de planètes des Grébulons. »Voilà ce qu'annonce le Guide du Voyageur Galactique, version II, à Arthur Dent, Ford Prefect, Aléa Dent et sa mère Trillian qui, chacun de leur côté, viennent de passer cent ans dans une réalité virtuelle. « Cinq minutes ? » s'enquiert Arthur, la gorge sèche (on le comprend, il n'y a aucun chariot de cocktails à l'horizon). Oui, cinq minutes... Mais pas de panique, ne faisons pas un plat de cette catastrophe planétaire : il s'en produit constamment.
Découvrez la série dans la collection Folio SF
En savoir plus

Bonjour,

Je m'appelle Eoin COLFER et je suis surtout connu pour mes livres mettant en scène l'adolescent criminel, Artemis FOWL.

Mais là, je me suis embarqué dans un nouveau projet, stimulant et intimidant : écrire le 6e tome de la trilogie du Guide du Voyageur Galactique.

Je dirais que j'avais 16 ou 17 ans, quand j'ai lu le premier volume du Guide du voyageur galactique.

Et j'avoue qu'au début je n'étais pas vraiment impressionné parce que j'étais surtout fan du Seigneur des Anneaux ou des livres de Big Ernest.

Ce que je ne réalisais pas, bien évidemment, c'est que c'était une fantastique satire. Donc je l'ai ramené à la maison et je l'ai lu.

Ç'a été un de ces moments où on se dit « Mon DIEU ! Souviens-t'en, voilà quelque chose de spécial ! ».

J'étais complètement abasourdi par Zaphod, Arthur Dent, Ford, Trillian et les Vogons.

Et je crois que j'ai su immédiatement, même si j'étais jeune, que c'était quelque chose qui deviendrait mythique. Donc pendant les 10-15 ans qui ont suivi, et comme des millions d'autres personnes dans le monde, j'ai suivi Arthur et Ford dans leur quête à travers la galaxie, à travers le temps et l'espace, pour trouver la réponse à la question ultime de la Vie, de l'Univers et du reste. Et, en ce qui me concerne, je trouvais que chaque tome était meilleur que le précédent.

J'ai donc attendu le 6e tome, comme tout le monde, car à la fin du 5e tout le monde meure.

Donc Douglas allait les ramener d'une manière imaginative à la vie afin de terminer toutes les histoires dans ce 6e tome. Après tout, j'avais consacré 15 ans à cette histoire, je méritais bien de le lire ce 6e tome !

Mais, comme on le sait, Douglas est mort en 2001 et ses millions de lecteurs ont du retenir leur souffle pour le reste de l'éternité…

De mon côté, j'étais assez heureux dans mon propre univers, les choses se passaient très bien, mes livres se vendaient bien… Et puis j'ai reçu cet appel de mon agent.

Elle m'a dit : « On a un projet qui devrait t'intéresser, on veut que tu écrives le 6e tome de la série du Guide du Voyageur Galactique ». Là, j'ai répondu : « Mon Dieu, NON ! D'ailleurs, personne ne doit le faire, la série doit rester en l'état.»

J'ai éprouvé un curieux mélange de sentiments : j'étais à la fois honoré, heureux, nerveux et terrifié car je savais que reposait désormais sur ma petite tête grisonnante une grosse responsabilité »


Texte écrit : « Lisez et riez pendant que la Terre explose pour votre divertissement »